Qu’en est-il des doggy bags pour les restaurateurs ?

À l’heure où la lutte contre le gaspillage en tout genre bat son plein, le secteur de la restauration ne passe pas à côté du phénomène. En témoigne la loi Egalim, loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable. Adoptée le 1er novembre dernier, elle rend obligatoire la mise à disposition des clients des « doggy bags » par les restaurateurs, et ce à partir du 1er juillet 2021. Ceci permettra ainsi de repartir avec les restes de son repas. Trader d’Images vous en dit plus sur cette nouvelle réglementation, et sur la façon de la mettre en place dans votre établissement avec des contenants adaptés.

La nouvelle loi sur les doggy bags dans les restaurants

Dernièrement, il est de bon ton de lutter contre le gaspillage, dans tous les secteurs d’activités confondus. En privilégiant le recyclage, et en favorisant le zéro-déchet par exemple, il est évident que le domaine de la restauration a également un rôle à tenir. Et même un rôle majeur, quand on sait que le gaspillage alimentaire s’élève tout de même à 10 millions de tonnes chaque année.

Ainsi, une nouvelle loi a été votée. La loi Alimentation, qui rend obligatoire les « doggy bags » pour les restaurants. À partir de juillet 2021, les restaurateurs seront donc tenus de mettre à disposition de leurs clients des contenants réutilisables ou recyclables, permettant de ramener les restes de leurs plats à leur domicile. 

Ainsi, nul besoin de se forcer à finir une assiette trop copieuse, il sera possible de ramener ses restes pour les manger le lendemain.

Auparavant, le restaurateur était tenu de donner les restes du repas au client qui le demandait, mais n’avait pas l’obligation de fournir le contenant, ce qui sera dorénavant le cas. 

De plus, ce contenant doit être « adapté au contact des denrées alimentaires ».

Le doggy bag en France

Pratique américaine, le “doggy bag” est également la solution idéale aussi pour un service de plat à emporter. Pourtant, en france, repartir avec ses restes n’est pas une pratique courante. Et c’est bien dommage ! Car en moyenne, chaque client « gaspille » 157 grammes par plat consommé. Ce qui correspondrait à pratiquement 1 euro par repas servi…

L’objectif du gouvernement est clair : réduire par deux le gaspillage alimentaire avant 2025. Rendre le Doggy Bag obligatoire sera alors une véritable révolution culturelle pour la France.

 

Quoi qu’il en soit, cette loi inscrit les restaurateurs français dans une volonté de lutte contre le gaspillage, et d’écologie responsable. Avec le « Doggy bag », l’emballage devient une arme pour le développement durable et la protection de l’environnement.

Les boîtes “Take & eat”, des doggy bags personnalisés par Trader d’Images

Réduire le gaspillage de notre société de consommation est devenu un enjeu majeur. 

Avec nos contenants alimentaires “Take and Eat”, valorisez l’image de votre restaurant, et incitez vos clients à se montrer écologiques et responsable. 

Grâce à nos packaging élégants, vous reflèterez une image positive, tout en rendant service à vos clients.   

Pour vous préparer à l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi, vous pouvez déjà commander nos boîtes “Take and Eat”, des doggy bags personnalisés à vos clients. Elles ont de plus l’avantage d’être fabriquées en France, et d’être écologiques puisqu’elles sont 100% biodégradables.

Mais le véritable plus de ces boîtes Take and Eat : elles sont personnalisables. À vous donc de choisir votre propre modèle, en respect avec l’identité de votre restaurant. Vous pourrez ainsi y faire imprimer un logo ou du texte, et ce dans les couleurs que vous aurez choisies.

On vous propose également des supports et accessoires de table spécialisés et adaptés pour le CHR (Cafés Hôtels Restaurants).  Assortissez ainsi vos doggybags personnalisés aux sets de table, pochettes à couverts, serviettes personnalisées, menus de restaurant, etc.

 

Trader d’Images prend soin de votre image en s’occupant de votre communication personnalisée. En effet; avec l’obligation de fournir des doggy bags, les restaurateurs vont disposer d’une possibilité supplémentaire de promouvoir leur établissement. Eh oui, le doggy bag peut être un « objet » publicitaire très performant…

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur
Laisser un commentaire